MEMORIES


Les villageois festoyaient en l’honneur de leur victoire et de nos amis, effaçant ainsi de leur mémoire l’affliction de la défaite de l’année précédente.

Fye s’assit aux côtés de Mademoiselle Li.

« Cela doit être merveilleux d’avoir votre pouvoir ? » remarqua-t-il.

Elle baissa les yeux, sans répondre.

« Avez-vous déjà tenté de faire revenir une âme à travers le corps d’une autre personne que vous ?

Non, dit-elle.

– J’en déduis donc que vous n’avez jamais reparlé à votre fiancé ? »

Le visage de la jeune fille s’obscurcit par de nostalgiques pensées.

« Je ne sais pas si mon don me permet cela, dit-elle. Et même si j’en étais capable, je ne pourrais parler à Shaolan tout en sachant que son esprit est dans le corps d’une personne qui lui est totalement différente physiquement…C’est pourquoi je n’ai jamais essayé. »

Fye esquissa un sourire compréhensif.

« Je vous dois la vérité, commença-t-il, vous possédez en vous quelque chose de très important, de vital pour “notre” Sakura.

C’est la source de mon pouvoir, n’est-ce pas ?

– Oui.

Qu’est-ce, exactement ? demanda-t-elle.

C’est ce que l’on pourrait appeler le “ cœur” de la Princesse, représenté sous la forme d’une plume. Nous parcourons différents mondes à la recherche des autres plumes, pour lui reconstituer sa mémoire. Et vous avez en vous un de ces fragments.

– Je m’en doutais.

– Que voulez-vous dire ?

– Depuis un an, je rêve de lieux et de personnes que je ne connais pas. Je comprends mieux maintenant.

– Shaolan ne partira pas sans cela. » répondit Fye, tendrement.

Mademoiselle Li regarda Shaolan en compagnie des villageois, qui tentaient de l’inciter à jouer à “celui qui boira le plus“.
Kurogane était en tête et toujours sobre, tandis que d’autres avaient déjà abandonné.

« Même si je voulais vous la donner, je ne saurais comment procéder.

– Je crois que cette plume vous a permis de surmonter votre peine, dit-il. Elle vous a réconfortée lorsque vous étiez recluse dans votre chagrin. »

Mademoiselle Li acquiesça.

« Il est temps pour vous de faire votre deuil et d’ouvrir votre cœur à nouveau. »

Fye se leva et commença à se diriger vers ses amis, mais il s’arrêta :

« Demandez-lui, dit-il.

– Quoi ? »

Il se retourna et lui sourit.

« Demandez-lui ce que vous avez en tête depuis que vous nous avez rencontrés. Shaolan est compréhensif et peut imaginer ce que vous ressentez. Je pense qu’il acceptera. D’autant plus que ce sera certainement pour lui la seule manière de récupérer la plume… et pour vous d’aller de l’avant. »

Mademoiselle Li lui rendit son sourire.

« Faites vos adieux à votre époux. »


o O o


Quelques heures plus tard, Mademoiselle Li demanda à Shaolan un entretien en privé.

Elle emmena ensuite ce dernier dans un lieu plus tranquille.

« Fye m’a parlé de votre quête et de ce que mon cœur renferme. Tu aimes cette princesse, n’est-ce pas ?

– Oui.

– Vous ne semblez pourtant pas être en couple.

– C’est compliqué, répondit Shaolan en baissant la tête.

– Elle ne se souvient plus de toi, c’est cela ? »

Shaolan fixa le sol, songeur.

« Fye pense que cette plume m’a aidée à lutter contre le désespoir qui m’avait envahie après la mort de mon fiancé…et qu’il me faut tourner la page maintenant. 

– Je vois.

– Il croit par ailleurs que la solution pour te restituer la plume serait de soulager ma douleur. Mais il te faudra pour cela accepter mon souhait, dit Mademoiselle Li.

– Quel est-il ?

– Je ne sais pas si mon pouvoir me donne cette compétence, mais j’aimerais que… »


o O o


Au même moment, Sakura remarqua l’absence de Shaolan.

Des villageois lui dirent qu’ils l’avaient vu se diriger vers la forêt.

Alors qu’elle continuait à marcher, elle entendit les voix de deux personnes.

La discussion semblait être sérieuse, aussi avança-t-elle discrètement pour ne pas dévoiler sa présence.

Arrivée à quelques mètres d’eux, elle se cacha derrière un arbre et tenta d’identifier les deux silhouettes.

C’était Shaolan et Mademoiselle Li…

Mais que faisaient-ils à l’écart du village et de quoi pouvaient-ils bien parler ?

« Tu sais ce que c’est, d’avoir perdu un être aimé, que ce soit d’une manière ou d’une autre, dit Mademoiselle Li. Même si votre relation ne sera plus jamais pareille, tu as l’espoir de la retrouver avec sa personnalité entière un jour. Moi… je n’ai plus rien.

– Je sais.

– C’est ma dernière chance de le revoir. J’espère que tu entendras ma requête, dit-elle.

– Je vous comprends. »

Shaolan leva la tête et s’aperçut qu’elle pleurait.

Il caressa sa joue et essuya ses larmes de son pouce.

« J’accepte. »

Mademoiselle Li le remercia d’un sourire.

Puis, elle s’approcha de lui et déposa un baiser sur ses lèvres.

Shaolan sursauta, surpris, et il ne se doutait pas une seconde que quelqu’un les observait.

La Princesse eut la sensation qu’une décharge électrique lui parcourut le corps de part en part.

Choquée, elle s’adossa contre le tronc d’arbre et tenta de remettre de l’ordre dans ses idées.

Son cœur battait à lui rompre la poitrine.

« A demain, Shaolan. » dit Mademoiselle Li, avant de tourner les talons et s’éloigner.

Mais…que m’arrive-t-il ?! pensa Sakura.
Pourquoi ai-je si mal ?

Elle se mit à pleurer sans s’en apercevoir.

De qui parlaient-ils ? s’interrogea-t-elle.
Cette fille qui n’aura plus jamais la même relation avec Shaolan serait-ce…moi ?

L’image d’un jeune homme lui apparut alors à l’esprit.

La vision n’était pas nette, mais la Princesse avait le sentiment que ce dernier lui était familier.

Un sentiment refit surface en même temps que les traits de cet individu se précisaient.

Elle l’avait aimé…

Mais de qui suis-je en train de me souvenir ?

Sa respiration se fit plus haletante et ses jambes se mirent à trembler.

Elle put enfin mettre un visage sur cette silhouette.

C’est…

« Shaolan. » dit-elle à voix haute, avant de s’évanouir.

Après quelques minutes d’inconscience, elle ouvrit les yeux.

« Sakura ! »

C’était la voix de Shaolan.

Il la tenait dans ses bras.

Elle réalisa qu’ils étaient dans la forêt.
Mais que faisaient-ils là ?

Elle se souvint alors qu’elle était partie à sa recherche.
Elle l’avait vu en train de parler avec Mademoiselle Li et…

Et j’ai eu si mal. Pourq…

« Sakura !! »

Entendre de nouveau son prénom la sortit de ses songes.

« Shaolan…

– Vous allez bien ?

– Oui. J’ai dû faire un malaise. L’alcool sans doute.

– Que faites-vous ici Princesse ?!

Je voulais te voir et…je ne sais pas ce qu’il m’est arrivé. »

Elle ferma les yeux.

Une profonde envie de dormir l’envahit.

« Ramène moi. Je suis… fatiguée. »

Elle avait tout vu, il en était persuadé.
Mais il espérait qu’elle ne s’en rappellerait pas.

Il la serra contre lui.

« Pardonnez-moi, murmura-t-il. Elle souffre autant que moi et j’ai promis de récupérer toutes vos plumes. »

Sakura ne sentit pas les larmes de Shaolan couler le long de sa joue.

Elle avait déjà sombré dans un profond sommeil.


REVIEWS REVIEWS !