Je vais vous laisser maintenant mais Fye, retient bien, que quoi que tu fasses, tu ne pourras jamais nous arrêter moi et le créateur de ton ami. Tandis que toi Shaolan, prépare toi à vivre tes derniers instants car dans pas longtemps tu vas mourir. Mais je te préviendrais quand ça sera le cas. Maintenant, je vous dis au revoir.
Le cercle qui entourait alors Shaolan et Fye s’illumina, ce qui aveugla nos deux compères et quand le cercle disparu, ils étaient revenus dans le temps présent. Il ne restait plus qu’a ces deux voyageurs de penser à ce que l’Originel Shaolan venait de leur déclarer …

 
Chapitre 9: Changement

 
Shaolan et Fye étaient choqués par ce qu’ils venaient d’apprendre. Tandis que Fye ne montrait aucuns signes particuliers qui pourraient montrer qu’il soit stupéfait par cette nouvelle, Shaolan, lui, fit un peu effrayé par ce qu’il venait d’apprendre mais qui ne le serait pas … il allait mourir, et c’est l’Originel qui allait le décider. Fye regarda Shaolan qui n’avait pas bougé depuis cinq minutes et lui dit :
« Ca va aller ?
- Hein euh … tu disais ?
Fye voyais bien dans son œil* qu’il avait l’air terriblement effrayer. Les yeux ne mentent pas …
- Je disais si tu allais bien. Apres ce que ton autre toi viens de dire, je comprendrais que tu ne te sente pas bien.
- Non ça va Fye, merci quand même. Mentit-il
- On rentre ? Demanda Fye.
- Oui, je veux bien. »
Pendant le petit trajet qui séparait la ruelle de la maison, Shaolan continuait à penser aux paroles de son autre lui. Es ce qu’il avait raison ? Etait-il bien le clone de l’Originel ? Ils se trouvaient à présent devant la maison où étaient Kurogane et Mokona. On pouvait entendre les bruits d’objets que Kurogane lançait sur Mokona. Juste avant que Fye rentre pour se reposer, Shaolan lui demanda :
« De quoi parlait … euh mon … autre moi en disant si Fye était ton vrai nom ?
- Ah ça … c’est que, je n’aime pas trop dévoile mon passé. Dit-il souriant comme si de rien était.
- Mais pourquoi ? A ce que j’ai compris, il est aussi votre ennemie ! Il faut que l’ont coopère pour pouvoir le battre !
Les paroles de Shaolan avaient l’air sincère. Même si il était encore sous le choc de la révélation de l’Originel, son autre lui, il était quand même prêt a tout pour pouvoir empêcher sa futur mort et aider son ami.
- On verra, on verra. Peut-être demain tu veux bien ? Lâcha-t-il en continuant à sourire.
- D’accord. 
- Mais surtout ne dis rien à Sakura, compris ?
- Euh … oui.»
Fye rentra se coucher avec ses deux compagnons de voyage. Shaolan seul décida de rentrer au château en essayant de ne pas recroiser Toya.

Shaolan alla en direction de sa chambre, regardant le sol, tout en marchant, continuant à penser à ce qu’il avait vu. Pourquoi ne devait-il pas dévoiler ce qu’il avait vu ? Es ce que Fye connaissait cette autre Shaolan ? Qui était le « Créateur », était-ce lui qui contrôlait tout ? Shaolan était un peu perdu, ce qui était normal âpres tout. Il continua de marcher quand il percuta quelqu’un.
«  Pitié que ce ne soit pas Toya. Pensa-il.
Il se releva, et quand il regarda qui il avait percuté il vit Sakura.
- Ah euh … salut.
- Salut Shaolan …
Sakura et Shaolan était resté sans bouger, fixant le sol quand Shaolan dit 
- Désolé de t’avoir bousculé. Et il partit sans la regarder.
Shaolan commençais à partir quand il sentit que quelqu’un lui retenait son bras.
- Pourquoi ?
Sakura lâcha le bras de Shaolan et celui-ci se retourna.
- Pourquoi quoi ?
- Pourquoi tu m’as fait ça ?
- Parce que.
- S’il te plait Shaolan, dit le moi !
Apres quelques secondes d’attente Shaolan lâcha
- Oublie.
- Pardon ?
- Oublie-moi, oublie tout. Efface de ta mémoire tout ce qu’on a vécu ensemble et tout iras pour le mieux.
- Co … Comment peux tu dire ça !
- Crois moi, oublie tout et tu t’en porteras mieux. »
Sur ses mots, Shaolan continua sa marche. Tandis que Sakura commença à pleurer en silence … pleurer … car elle savait au fond d’elle-même qu’elle aimait encore son ami, son compagnon. Elle aimait encore Shaolan même apres ce qu’il lui avait fait.

Quelque part, dans un endroit inconnue, Fei-Wan Leed regardait la Princesse pleurer a travers son miroir. Fei-Wan Leed avait l’air énervé, très énervé. Une servante s’approcha de lui et lui déclara :
«  Monsieur, l’Originel viens d’arriver.
- Amenez le ici.
La servante se dirigea vers la porte, l’ouvrit pour que le vrai Shaolan puisse rentrer dans la pièce. Fei-Wan Leed se leva et se dirigea vers son hôte.
- A te voilà ! Dit-il énerver.
- Maître, ai-je fais quelque chose qui puisse justifier votre énervement ?
- Exactement ! Pourquoi tu n’as pas suivi le plan a la lettre ! Pourquoi ?
- Je trouvais qu’il y avait des petites failles, et que le plan que je me suis fixer est plus rapide.
- Et je t’ai dit d’exécuter ton plan ? Non je ne crois pas !
- Je sais, c’est pourquoi je ne vous ai rien dit.
Fei-Wan Leed réfléchi un moment puis déclara sans aucun scrupule.
- De toute façon je n’ai plus besoin de toi. Je peux t’éliminer.
- Je ne crois pas …
- Comment ça ? Tu oses me défier ?
Shaolan recula et il dit
- Désolé …
- Comment ça tu es dés …
Fei-Wan Leed fut projeté sur un des murs de la pièce.
- Arrête ça ! Arrête !
- Désolé mais je ne fais que faire la suite de mon plan.
Le miroir qui servait de transmission entre cette pièce et le pays de Clow se brisa les débrits de verres stagnait autour de Fei-Wan Leed.
- Désolé Fei-Wan Leed, mais je suis obligé …
- Non arrête ! NON ! Cria-t-il
Les débrits de verres se dirigea a grande vitesse sur Fei-Wan Leed qui lui porta le coup fatale. Son corps tomba, sans vie, la tache de sang qui sortait des blessures causé par les morceaux de verres et la chute du corps commençait à grandir de plus en plus. Le vrai Shaolan regarda le corps inerte de Fei-Wan Leed. Quelques minutes plus tard, il déclara :
- Je suis désolé mais il fallait que je le fasse, sinon mon plan était voué à l’échec. Maintenant je dois faire la dernière étape de mon plan avant le combat finale. Tiens toi prêt Shaolan car dans pas longtemps, tu vas mourir … »


* Shaolan n’a qu’un œil valide.


REVIEWS REVIEWS !